Immobilier : les avantages de la location saisonnière

Si vous planifiez d’investir dans un bien immobilier pour le mettre en location saisonnière, sachez que vous pouvez en tirer de nombreux bénéfices.

  • Profitez d’un marché porteur

Les dernières statistiques indiquent que le marché de la location saisonnière touristique a généré plus de 170 milliards de dollars l’année dernière dans le monde en 2020. En France, un nombre de 36 millions de nuitées a été enregistré en 2018, ce qui représente 15 % de plus qu’en 2017, selon l’Insee.

  • Choisissez stratégiquement la localisation

On ne cessera jamais de le souligner : l’emplacement est clé. Dans les destinations de vacances prisées, les biens se louent cher. Ainsi, si votre bien est situé dans un secteur touristique, vous pouvez en dégager un revenu considérable. Dans la location saisonnière, le loyer à la semaine est 2 à 3 fois plus conséquent que dans la location traditionnelle.

  • Écartez certains risques

Contrairement à la location classique, les impayés de loyers sont très faibles en location saisonnière. Il est souvent requis des locataires de payer le loyer avant leur arrivée sur les lieux. En outre, les logements de courte durée subissent moins de dégradations ; ils sont nettoyés plus régulièrement et la caution versée par les vacanciers sert aussi de garantie.

  • Obtenez d’excellents retours sur investissement

Vous pouvez percevoir un rendement locatif élevé et un complément de revenu. Comparés à la location classique où les profits sont de 5% à 6% en moyenne, dans le cadre de la location à courte durée, ils peuvent atteindre les 10%. Obtenez d’importants taux de rendement avec un emplacement stratégique et une gestion efficace. Ce type de location est soumis aux impôts dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Toutefois, il vous faudra opter soit pour le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) ou professionnel (LMP). Vous aurez accès à une fiscalité attractive, dépendant du régime fiscal choisi : le régime forfaitaire (micro-BIC) ou le régime réel.

Finalement, c’est vous qui décidez quand vous voulez louer ou pas. Dans ce sens, votre bien locatif peut être aussi votre résidence de vacances durant les périodes où vous n’y accueillez pas de locataire.

La location saisonnière vaut son pesant d’or © image libre de droits Google

Publié par guimbeau

Étudiante passionnée par le secteur de l’immobilier. Je compte me lancer dans le domaine à la fin de mes études.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :