Immobilier : pourquoi faut-il stopper l’artificialisation des sols ?

Le secteur de l’immobilier est très dynamique et offre une diversité de biens. Toutefois, dans son expansion, elle peut mettre en péril la pérennité de notre planète. C’est ce que l’État veut éviter avec la « zéro artificialisation nette ».

L’importance de l’immobilier en tant qu’industrie est indéniable. Elle répond aux besoins en logement d’une population en croissance et soutient l’économie en fournissant des locaux professionnels et commerciaux aux entrepreneurs ; mais aussi des terrains constructibles.

Force est de constater que l’artificialisation des sols a augmenté ces dernières années. Selon le gouvernement, il s’agit d’une « conséquence directe de l’extension urbaine et de la construction de nouveaux habitats en périphérie des villes … [et] l’une des causes premières du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité ».

Qu’est-ce que l’artificialisation des sols ?

Cela implique la transformation de sols naturels, agricoles ou forestiers en les aménageant de façon à pouvoir les attribuer à des projets urbains ou de transport. Par exemple, « des habitats, activités, commerces, infrastructures, équipements publics… », comme le précise l’État. L’immobilier est le domaine qui consomme le plus de tels sols, particulièrement pour la construction de résidences individuelles.

Quelles en sont les conséquences ?

De ce fait, on note une réduction du nombre d’espaces naturels sur le territoire français. Les statistiques indiquent qu’entre 20 000 et 30 000 hectares sont artificialisés chaque année, en France. De plus, cette artificialisation des sols augmente plus rapidement que la population. Elle a un impact sur la qualité de vie des citoyens, sur l’environnement, ainsi que sur la valeur des biens immobiliers.

Le gouvernement a lancé l’objectif de zéro artificialisation nette dans son Plan Biodiversité (2018), pour conserver ces sites naturels. Cependant pour l’atteindre, la collaboration des professionnels de l’immobilier et des collectivités est également nécessaire.

Vue aérienne d’un quartier résidentiel
L’artificialisation des sols nuit à la biodiversité © image libre de droits Google

Publié par guimbeau

Étudiante passionnée par le secteur de l’immobilier. Je compte me lancer dans le domaine à la fin de mes études.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :